đŸŸ L'instant F(o)urbaby des... F(o)urbabies : au bout des pattes du chat đŸŸ


Aujourd’hui, plutĂŽt que de m’attacher Ă  dĂ©crire un comportement du chat, aprĂšs avoir Ă©voquĂ© leurs sens incroyables dans une sĂ©rie d’articles dĂ©diĂ©s, j’ai envie de vous parler d’une partie de leur corps qui suscite en gĂ©nĂ©ral un vif intĂ©rĂȘt de la part des humains...


Cette partie du corps du chat peut attendrir mais se rĂ©vĂ©ler dangereuse
 Comme vous l’avez sĂ»rement devinĂ©, il s’agit en effet de leurs pattes ! Et plus particuliĂšrement de leurs extrĂ©mitĂ©s oĂč se trouvent coussinets et griffes
 😉




✅ Comme vous le savez, le chat a 4 pattes. Pour la majoritĂ© d’entre eux, les 2 pattes antĂ©rieures ont 5 doigts et les 2 pattes postĂ©rieures en compte 4. Ce n’est pas le cas des chats polydactyles qui possĂšdent des doigts supplĂ©mentaires, gĂ©nĂ©ralement sur les pattes avant. Cette exception est due Ă  une mutation gĂ©nĂ©tique. On surnomme les chats polydactyles “les chats d’Hemingway” en rĂ©fĂ©rence Ă  l’auteur qui aimait particuliĂšrement s’entourer de petits fĂ©lins porteurs de cette caractĂ©ristique gĂ©nĂ©tique.



✅ Le chat est un quadrupĂšde digitigrade, c’est-Ă -dire qu’il marche sur ses doigts (sur ses coussinets), contrairement aux humains qui, eux, sont plantigrades (le pied entier touche le sol lorsqu’ils se dĂ©placent). Le fait que le chat soit digitigrade lui offre la possibilitĂ© de se dĂ©placer en silence et, surtout, de se propulser plus vite en avant lorsqu’il a besoin d’accĂ©lĂ©rer : deux atouts importants lorsqu’on est un chasseur Ă  la poursuite d’une proie !




✅ Parlons maintenant coussinets si vous le voulez bien
 On les appelle aussi pelotes plantaires. Chez le chat, chaque doigt est recouvert d’un coussinet digital. Le plus gros coussinet, central, se nomme le coussinet mĂ©tacarpien sur les pattes avant, et mĂ©tatarsien sur les pattes arriĂšre, car ils recouvrent respectivement les mĂ©tacarpes et mĂ©tatarses (l’ensemble des os des pattes avant et arriĂšre). Il y a un troisiĂšme type de coussinet, plus petit et discret que les autres, qui se situe Ă  la base de la patte avant, et qui se nomme le coussinet carpien (qui recouvre le carpe, l’ensemble d’os qui forment l'articulation correspondant au poignet chez l’homme).

Le rĂŽle des coussinets est multiple. Faits de peau glabre, ils ont un rĂŽle isolant et protecteur. Ils permettent Ă©galement au chat d’amortir ses dĂ©placements en les rendant silencieux et de ne pas dĂ©raper lorsqu’il est pris dans une course folle aprĂšs une proie sur un sol glissant et/ ou accidentĂ©. En gĂ©nĂ©ral, les coussinets sont de la mĂȘme couleur que la robe du chat.


✅ L’extrĂ©mitĂ© des pattes du chat font partie des rĂ©cepteurs tactiles du chat les plus sensibles au toucher. DĂ©jĂ  Ă©voquĂ©es dans le billet concernant le sens tactile, il faut ĂȘtre attentif Ă  l’état des coussinets de votre chat
 S’il sort, attention aux fortes chaleurs ou au froid intense qui peuvent ĂȘtre responsables de brĂ»lures ou d’engelures
 Vous avez aussi remarquĂ© que la majoritĂ© des chats n’aiment pas beaucoup qu’on leur touche ou caresse les pattes
 A vous de savoir si le contact est permis ou non ! Dans ce dernier cas, mieux vaut respecter le consentement de votre petit fĂ©lin...

En outre, le bout des pattes de nos chats recÚlent des secrets : des glandes qui sécrÚtent des éléments chimiques mais également de redoutables armes que sont les griffes !

Nous avons déjà évoqué glandes et griffes dans le billet relatif aux griffades et je vous y renvoie pour en savoir plus sur le rÎle des glandes podales...



✅ Petit focus sur les griffes tout de mĂȘme
 Elles sont au nombre de 18, acĂ©rĂ©es et incurvĂ©es vers l’avant. Les griffes sont un moyen de protection pour le chat (ces armes redoutables lui permettent de se battre et se dĂ©fendre si besoin) mais lui servent Ă©galement Ă  s'agripper, grimper et gratter. Les griffes sont rĂ©tractiles : c'est-Ă -dire que le chat peut choisir ou non de les sortir. Au repos, les griffes sont rĂ©tractĂ©es et rangĂ©es dans leur fourreau de chair afin de les protĂ©ger et de les garder bien aiguisĂ©es. Quand elles sont en position protractĂ©es, elles sont dĂ©ployĂ©es et sorties. Le chat sort ses griffes en contractant ses muscles flĂ©chisseurs et les pousse dehors grĂące aux tendons et ligaments situĂ©s entre les deux derniers os de ses doigts. N’hĂ©sitez pas Ă  vous reporter Ă  l’article prĂ©citĂ© pour savoir comment entretenir les griffes de votre compagnon



✅ Si jamais vous remarquez que les coussinets ou les griffes de votre chat sont abĂźmĂ©s ou blessĂ©s, gardez le bon rĂ©flexe de rendre visite Ă  votre vĂ©tĂ©rinaire afin qu’il puisse les soigner de façon adaptĂ©e. Ce dernier peut Ă©galement vous donner des trucs et astuces pour entretenir correctement l’extrĂ©mitĂ© des pattes de votre petit fĂ©lin.


J’espùre que vous en avez appris un peu plus sur les secrets du bout des pattes de nos chats grñce à ce petit billet 😉


Belle fin de semaine Ă  tous, chers humains et fĂ©lins đŸŸ


32 vues0 commentaire