đŸŸ L'instant F(o)urbaby de... Tirou : quand nos chats sont malades... đŸŸ

C’est Tirou qui m’a inspirĂ© cet article


Si vous suivez la page Facebook, vous ĂȘtes au courant que mon rouquemoute a Ă©tĂ© malade au mois d’octobre et que ça n’a pas Ă©tĂ© facile Ă  vivre pour lui comme pour moi


Aujourd’hui, j’ai donc envie de parler de ces moments oĂč nos chats tombent malades* et de leur convalescence


(* la maladie ici ne dĂ©signe pas les pathologies graves ou faisant suite Ă  des opĂ©rations de chirurgie lourde et incapacitante...cela fera sĂ»rement l’objet d’un prochain post
)



✅ En tout premier lieu (et je sais que je vous le rĂ©pĂšte Ă  chaque fois, mais c’est parce que c’est important), dĂšs que vous avez le moindre doute sur la santĂ© de votre chat : le premier rĂ©flexe Ă  avoir c’est d’appeler votre vĂ©tĂ©rinaire pour prendre rendez-vous !

Oubliez les recherches Google, les demandes de conseils Ă  vos amis amoureux des chats et ne me demandez pas mon avis : LE VÉTÉRINAIRE EST LE SEUL PROFESSIONNEL HABILITÉ À VOUS CONSEILLER ET VOUS AIDER À SOIGNER VOTRE ANIMAL. Ne perdez pas de temps et allez directement Ă  l’essentiel. N’essayez pas de soigner vous-mĂȘme votre animal : vous pourriez faire des erreurs graves (aprĂšs tout, lorsque vous ĂȘtes malades : vous allez bien chez votre mĂ©decin !?). Le temps est toujours prĂ©cieux dans ces cas-lĂ , soyez rĂ©actifs : plus vous tardez, plus l’état de santĂ© de votre chat peut empirer et mener Ă  des pathologies plus graves. 🐈


✅ Ensuite, et parfois, les symptîmes d’une maladie ne sont pas toujours visibles


C’est beaucoup plus simple de dĂ©tecter que quelque chose ne va pas lorsque vous pouvez les voir : c’est certain ! Des Ă©liminations inappropriĂ©es ou anormales, des vomissements rĂ©pĂ©tĂ©s et soutenus, des Ă©ternuements avec le nez et les yeux qui coulent, grosse perte d’appĂ©tit soudaine pour un chat gourmand, etc... Mais Ă  partir du moment oĂč votre chat se comporte diffĂ©remment de d’habitude, soyez attentif. Si ce changement de comportement s’étale sur la durĂ©e, votre premier rĂ©flexe sera de contacter votre vĂ©tĂ©rinaire. Un chat qui ne “fonctionne pas” : ne mange pas, ne boit pas, a arrĂȘtĂ© de faire sa toilette ou ses griffes, se met Ă  l’écart, dort beaucoup plus que d’habitude, est peut-ĂȘtre malade. A partir du moment oĂč votre petit fĂ©lin ne satisfait plus ses besoins Ă©thologiques de base, quelque chose ne va peut-ĂȘtre pas. De mĂȘme, un chat qui aurait des conduites agressives au contact peut ressentir une douleur musculaire ou d’une autre origine. Quoiqu’il en soit, n’attendez pas et faĂźtes confiance Ă  votre instinct ! Lorsque vous vous rendrez chez votre professionnel de santĂ© animal, n’hĂ©sitez pas Ă  lui faire part de tout ce que vous avez pu observer depuis le changement de comportement afin de l’orienter sur les examens Ă  faire pour parfaire son diagnostic.


✅DerniĂšre chose : respectez la convalescence de votre chat
 On en revient ici au consentement animal 😉 Celui-ci doit ĂȘtre d’autant plus respectĂ© lorsque votre chat doit se rĂ©tablir Ă  la suite d’une maladie. AprĂšs tout, il est comme vous ! Malade et patraque, il a besoin de tranquillitĂ© et de calme pour reprendre des forces. En rentrant de chez le vĂ©tĂ©rinaire, crĂ©ez un petit nid douillet afin que votre petit malade afin qu’il soit au chaud et confortable. Mettez toujours Ă  sa disposition eau (et nourriture si non contre-indiquĂ©e) et litiĂšre Ă  proximitĂ©. Respectez son espace tout en veillant sur lui pour ĂȘtre sĂ»r que son repos se dĂ©roule du mieux possible. Lors de la prise du traitement, des soins, essayez d’ĂȘtre doux et calme. Tout au long de la convalescence de votre chat et pour que son rĂ©tablissement soit optimal : continuez d’observer votre loulou et de vous adapter Ă  son Ă©tat qui devrait aller en s’amĂ©liorant. N’oubliez pas que si vous avez besoin de conseils supplĂ©mentaires, vous pouvez appeler votre vĂ©tĂ©rinaire pour lui poser vos questions.


✅Lorsque nos chats sont malades, nous sommes le plus souvent stressĂ©s et nous nous sentons impuissants (je ne suis pas en reste, vous vous en doutez !). Une fois que vous aurez fait le nĂ©cessaire (rendre visite au vĂ©tĂ©rinaire et ressortir avec un traitement Ă  donner), laissez le temps Ă  ce dernier d’agir et veiller sur votre chat jusqu’à son complet rĂ©tablissement en essayant d’ĂȘtre le plus positif possible. C’est bien Ă©videmment plus facile Ă  dire qu’à faire mais votre Ă©tat d’esprit participe toujours au bien-ĂȘtre de votre petit fĂ©lin.


Tirou est dĂ©sormais remis de sa gastrite, de sa rhinite et de sa brĂ»lure Ă  la patte ; et quel plaisir de le retrouver en pleine forme đŸ˜»

De nouveau un grand merci Ă  tous les fidĂšles de la page Facebook qui m’ont soutenue et envoyĂ© de bonnes ondes pour sa guĂ©rison.


Je vous souhaite Ă  tous une trĂšs belle fin de semaine chers humains et fĂ©lins đŸ˜œ

19 vues0 commentaire