top of page

Chancy habibi ou l'histoire d'une petite survivante libanaise. Partie 5 ✒️ Les interactions et la vie de famille ✒️

Et me revoici pour conclure l’histoire de Chancy (mieux vaut tard que jamais me direz-vous !). Après le sauvetage au Liban, le rapatriement en France, le coup du Destin qui l’a mis sur ma route et son adaptation à son nouvel environnement, je vais aujourd’hui  vous parler de son adaptation à nous: les F(o)urbabies (Kara - avant sa disparition -, Tirou et Bobby, et moi) ou comment se sont déroulées (et se déroulent) les interactions et notre vie de famille 🤗



🔹Premiers contacts🔹


Comme évoqué lors du dernier billet, dès son arrivée à la maison, le premier jour, une prise de température s’est effectuée rapidement entre mes loulous et Chancy. On s’observe de loin, on renifle les nouvelles odeurs… Kara et Tirou sont venus auprès d’elle et, après un crachat d’accueil (“mais t’es qui toi !?”), se sont mis à distance pour observer longuement la nouvelle venue. Bobby, plus téméraire, est venu plusieurs fois à proximité de sa nouvelle petite sœur. Là encore, ça crache, ça feule un peu : mais Chancy reste de marbre (elle était encore un peu dans les vapes). Bobby garde la distance mais fait de petites tentatives d’approche/ retrait sans pour autant vocaliser plus que de raison. A cet instant, je sais que je ne séparerai pas mes chats. Chancy ayant vécu pendant plus de 4 ans entourée de congénères et les miens étant bien codés, il me semblait inutile de faire une introduction (je vous renvoie à mon précédent billet en ce qui concerne ce choix de ma part qui, je le rappelle, est un choix PERSONNEL que je ne conseille pas à mes clients). 

Après la première nuit cachée sous le canapé, Chancy commence à évoluer dans la maison et à explorer. Kara et Tirou l’observent toujours de loin et ne cherchent pas à entrer en contact avec elle.



Bobby, par contre, est curieux et s’approche plusieurs fois. J’assiste à une scène assez drôle de “dialogue de sourds entre aveugles” à un moment où ils se retrouvent tous les deux dans la pièce où se trouve le canapé refuge de Chancy. Bobby est sur la table. Chancy au sol. Chacun feule et crache (en balançant des coups de pattes dans le vide) alors qu’ils ne sont pas en face l’un de l’autre 🤣 Je rigole doucement. L’interaction dure environ 30 secondes et, finalement, Bobby me rejoint pour un câlin sur le canapé et Chancy repart en exploration. Aucun des deux n’a cherché à entrer en contact physique avec l’autre, la distance est respectée, les messages émis bien reçus. Je suis vraiment fière de mes deux petits aveugles qui commencent à faire connaissance et communiquent parfaitement 🤗


🔹Rapprochement entre soeurs🔹


Je suis à peu près sûre que si Kara était encore parmi nous, elle et Chancy seraient devenues proches…



C’est vers Kara que Chancy a été le plus attirée au départ. Quand elle a été de plus en plus à l’aise dans ses déplacements et dans l’environnement, elle a commencé à suivre ma crevette dès que celle-ci se déplaçait pour changer de lieu de repos ou d’observation. Très joueuse, Chancy était en perpétuelle recherche d’interaction avec sa sœur, elle aussi pourvue d’un caractère vif et dynamique. Lorsque Kara se reposait sur l’arbre à chat, Chancy essayait de grimper par des raccourcis pour l’atteindre 😅 Kara réagissait le plus souvent en feulant. C’est qu’elle tenait à sa tranquillité ma pépette ! Mais, au fur et à mesure, j’ai pu assister à de belles courses poursuites entre mes deux filles, le tout dans le respect et d’une symétrie parfaite. Durant le mois qu’elles ont passé ensemble, elles se sont doucement rapprochées.

Elles n’ont malheureusement pas eu le temps de devenir de véritables sœurs puisque Kara a disparu tragiquement comme vous le savez (un peu plus d’un mois après l’arrivée de Chancy...).



Je garde en mémoire ce soir où nous sommes rentrés de chez le vétérinaire, 3 jours avant la tragédie, où Chancy s’est doucement rapproché de Kara pour coller son museau contre le sien… J’aurais tant aimé que la vie leur permette de se rapprocher davantage…  



🔹La petite boule d’énergie et le grand frère tranquille 🔹

 

Tirou et Chancy, c’est une histoire d’amour…à sens "presqu'unique" de la part de Chancy 😅 Non pas que ce n'est pas réciproque mais disons plutôt que la petite boule d'énergie aimerait bien se rapprocher du grand frère tranquille mais que ce dernier tient à sa tranquillité justement !

Rassurez-vous, Tirou n’a jamais montré de signe d’inconfort en présence de Chancy, mais plutôt une tolérance (patience) limitée à ses sollicitations. C’est que mon roux est devenu le doyen de la maison (11 ans au mois d’août !) et qu’il n’est plus aussi “au taquet” qu’il l’a été quelques années auparavant ; c’est plutôt devenu une force tranquille... Monsieur est un peu flemmard sur les bords et a plutôt tendance à se coucher sur le dos pour jouer avec le plumeau au lieu de courir et sauter dans tous les sens… 

A l’arrivée de sa nouvelle petite sœur, Tirou est resté énormément en position d’observateur : perché ou à distance pour appréhender cette petite boule d’énergie toujours en mouvement. Certes, il a craché la toute première fois où il s’est approché de Chancy mais, par la suite, il n’a plus émis de vocalises de mise à distance durant les premières semaines de cohabitation. Chancy étant une véritable pile électrique, elle est, plusieurs fois, rentrée malencontreusement dans Tirou qui se trouvait à proximité (et cela arrive encore). Mon garçon pousse alors une espèce de miaulement pour signaler que “eh, j’étais dans le chemin là !?”. 



Kara disparue, Chancy a davantage recherché la présence des garçons. Pour Tirou, elle s’est mise à le suivre plus souvent et à lui donner de petits coups de pattes pour réclamer le jeu. Au début surpris, mon loulou restait comme deux ronds de flan sans vraiment répondre à ses appels. Et puis, Chancy a continué à être de plus en plus à l’aise et, parfois, à insister un peu plus. Tirou a montré qu’il était patient mais, depuis environ un mois maintenant, peut de temps en temps dire à sa sœur que “ça va bien là maintenant, y en a marre” en crachant un coup (il est tellement peu crédible quand il crache aussi…) tout en se mettant hors d’atteinte. Parfois, il arrive que Chancy et Tirou soient proches et qu’un échange de “bisou” nez contre nez se produise. Cela reste assez rare mais...



...quoi qu’il en soit, et malgré l’énergie de Chancy parfois incompatible avec les dispositions de Tirou, les relations entre eux sont bonnes et respectueuses (lorsque Chancy a découvert qu’elle pouvait monter sur le lit pour la nuit, Tirou lui a volontiers laissé sa place sur l’oreiller au dessus de ma tête pour se décaler sur l’autre). J’aime savoir qu’ils sont tous les deux à l’aise en présence l’un de l’autre…



🔹Quand le handicap rapproche : Bobby et Chancy, mon duo “Blind is beautiful”🔹

  

Blind is beautiful”, traduit littéralement par “l’aveugle est beau”, c’est une façon pour moi de dire que la cécité de mes chats est précieuse. Certes, ce handicap fait d’eux des petits félins différents mais en aucun cas des chats anormaux ou amoindris. Avoir un chat aveugle et l’observer évoluer, vivre sa vie, c’est passionnant. En avoir 2 et les voir communiquer, être ensemble : c’est fascinant. Leurs codes de communication sont les mêmes que ceux des chats voyants. Néanmoins, n’ayant pas la vue, tout se fait de façon beaucoup plus fine (de mon point de vue). Le premier jour, et comme je le disais en introduction, Bobby a été le plus curieux envers Chancy et est venu auprès d’elle pour la sentir alors qu’elle venait de sortir de la cage. Outre le “dialogue de sourds entre aveugles” le 2ème jour de présence de Chancy à la maison, mes 2 loulous communiquent vraiment bien ! 



Même si, parfois, ils peuvent se rentrer dedans (la vivacité de Chancy entraîne parfois des loupés et des collisions inopinées 😅), j’ai pu observer à plusieurs reprises des séances de jeux entre eux. ça se cherche, ça se poursuit, ça s’évite en sautant tels de petits cabris, et les émissions de vocalises de mise à distance n’entrent plus en compte dans ces moments-là. Ils peuvent également être assez proches l’un de l’autre sans qu’ils ne se passent rien. Bobby est très respectueux envers sa petite sœur et peut, lorsqu’il se déplace, faire un détour pour l’éviter. Quand je repense à son arrivée à la maison où il n’avait AUCUN code, je suis vraiment très fière de lui et de sa “politesse” envers elle. Chancy fait également preuve de respect envers son frère (lorsqu’elle prend son temps et n’est pas en mode tornade). A l’heure de la pâtée, et comme ils mangent tous les deux au sol, il peut parfois y avoir échanges de coups de pattes  en attendant que je les serve, car chacun est pressé d’avoir sa gamelle. Rassurez-vous, ce n’est rien de bien méchant !...et le plus souvent, c’est moi qui prend les coups de patte -sans griffes bien entendu- car ils sont chacun de part et d’autre de mes jambes… Je suis toujours impressionnée de les voir si bien évoluer individuellement, et ensemble. Décidément, Blind is beautiful… 


🔹Chancy et moi, on s’apprivoise doucement…mais sûrement !🔹


Vous l’aurez compris, la cohabitation entre Chancy et les chachous se passe incroyablement bien depuis le départ et l’adaptation de ma puce à ses congénères s’est déroulée de la meilleure façon qui soit. Je ne pouvais pas rêver mieux !!!



Entre elle et moi, tout est question de temps… Dès le départ, j’ai laissé Chancy tranquille. Il s’agissait de la laisser venir vers moi, à son rythme. J’ai pris le temps de l’observer attentivement avant d’entrer en contact physique avec elle. Je ne le répéterai jamais assez : c’est à nous humains de nous adapter à nos chats et non l’inverse. A nous de leur laisser le temps de prendre leurs marques et de les laisser venir à nous pour créer un lien de confiance: ne JAMAIS forcer ou contraindre, c’est la base pour la mise en place une relation privilégiée humain-chat.


Au départ, je n’ai pas cherché à la toucher ou la caresser. Je laissais ma main pendre sur son passage juste pour qu’elle puisse s’y frotter et me sentir si elle le souhaitait. Comme vous l’avez sûrement compris, Chancy est très dynamique et ne reste pas souvent en place. Dans les premiers temps, lorsqu’elle a commencé à venir vers moi et se frotter régulièrement à mes jambes mais aussi à mes mains, je m’asseyais par terre pour commencer à offrir des caresses. Comprenant qu’elle pouvait recevoir des gratouilles, Chancy se mettait à faire la toupie et des cercles autour de moi, me présentant surtout son postérieur pour les gratouilles. Pendant environ 2 semaines, je pouvais la caresser uniquement lorsqu’elle était en mouvement. J’ai tenté de le faire alors qu’elle était couchée auprès de moi mais, tout de suite, elle se mettait debout pour tourner, tourner, tourner...



J’ai vite remarqué que Chancy, outre ses côtés extrêmement vivace et joueur, avait un peu de mal à gérer ses émotions lors des interactions avec moi ; comprenez que la miss montait très vite en excitation (ah oui, on joue ?) et pouvait être aussi intolérante à certains contacts prolongés. J’ai pu la caresser alors qu’elle était statique dès lors qu’elle a pris l’habitude de se coucher à mes pieds devant le canapé le soir. J’ai eu droit à quelques griffures et morsures ! J’ai remarqué que ce type de comportements se produisaient soit lorsque je la caressais trop longtemps à son goût, soit lorsque je touchais des parties de son anatomie où elle n’appréciait pas le contact. J’ai donc ajusté le temps de caresses, identifié les points stratégiques de contact, et su repérer les signes qui montraient que ma puce pouvait décocher la patte ou les dents. Rapidement, les séances de caresses et de câlins se sont multipliées et allongées dans le temps. 



Au bout de 2 mois, Chancy, qui jusque-là passait ses nuits à l’écart, a pris possession du lit ! Une vraie machine à ronrons en demande de câlins ! Au départ en bougeant puis, finalement, allongée contre moi. Un petit rituel du soir s’est mis en place et, désormais, c’est caresses au coucher et au réveil ! Elle est tellement ravie qu’elle en bave !



Dernièrement, ma chouquette a pris possession du canapé. Elle aura mis le temps mais, alors que je regarde la télé, elle est souvent à côté de moi, avec les garçons, pour se reposer ou réclamer des caresses. Je ne suis pas à l’abri de quelques morsures de temps en temps, mais cela reste beaucoup plus rare qu’au début (et c’est souvent ma faute… car je touche des zones du corps encore sensibles pour elle a priori).

Désormais, Chancy m’accueille au retour du bureau tous les soirs en poussant son petit miaulement aigu alors même que je n’ai pas ouvert la porte de la maison. C’est la première à réclamer des caresses quand je reviens chez nous ! Elle est de plus en plus proche de moi et le lien que nous construisons ensemble est de plus en plus confiant et serein. Il y a encore du travail à faire au niveau des manipulations (notamment pour la coupe des griffes), car la puce ne supporte pas d’être portée (j’ai tenté UNE fois et elle panique très vite : sûrement à cause de son handicap). Je vais prendre le temps qu’il faut afin de réussir à lui apprendre la coopération. En effet, en cas de soins à prodiguer, ce sera bien mieux pour elle (comme pour moi !) de le faire en toute sérénité et sans inconfort.

Je suis si heureuse que le Destin ait mis Chancy sur ma route ! A coup sûr, ma puce et moi sommes en train de construire une belle relation de confiance réciproque pour, je l’espère, de très nombreuses années !


FIN


Vous connaissez maintenant toute l’histoire de ma coccinelle, ma paupiette, mon habibi 🥰

Dans 4 jours, cela fera 4 mois qu’elle est auprès de nous. Je suis devenue officiellement sa maman le 4 juin dernier à la réception de sa carte I-Cad (n’oubliez pas que l’identification de votre petit félin est légalement OBLIGATOIRE et que vous vous éviterez bien des déconvenues si vous le perdez. Faire identifier son chat : c’est le protéger !!!). 

Je me répète mais les mots ne seront jamais assez forts pour exprimer toute la gratitude que j’aimerais exprimer à toutes les personnes qui ont pu rendre notre rencontre possible : MERCI encore du fond du cœur à ces anges qui ont permis son sauvetage et sa survie (Nina, Dima, Judith, Caroline, Virginie et Corinne).

Chancy est un vrai petit rayon de soleil dans la grisaille de cette année difficile… Je suis comblée et heureuse de l’avoir adoptée.


Je vous souhaite une excellente journée chers humains et félins 😽


11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page