top of page

Chancy habibi ou l'histoire d'une petite survivante libanaise. Partie 4 ✒️ L'adaptation au nouvel environnement ✒️

Après le récit des péripéties de Chancy pour arriver jusqu’à moi, il est temps aujourd’hui de vous raconter comment s’est passée son adaptation au foyer 😉

Je m’attarderai principalement sur l’adaptation de Chancy à son nouvel environnement dans ce billet ; pour les interactions et les relations décrites de façon plus détaillées, il faudra attendre la prochaine publication (vous savez que j’aime faire durer le suspense 😁).



🔹D’abord, se remettre de ses émotions…🔹


Chancy a donc posé ses pattounes à la maison jeudi 22 février, en début d’après-midi. C’est Corinne, bénévole de l’association The Pattoune’s Gang, qui est venue la déposer, après un périple Liban, France, maison 1, véto, maison 2 en moins de 24 heures. A son arrivée, j’ai doucement retirer le couvercle de la cage afin que la puce puisse respirer et que ses frères et sa sœur puissent déjà l’observer et que tout le monde puisse se sentir de loin…


ATTENTION PARENTHÈSE IMPORTANTE : pour tous les clients qui font appel à moi pour une mise en relation entre chats et des problématiques de cohabitation, je préconise toujours une (ré)introduction en bonne et due forme entre le(s) chat(s) présent(s) dans le foyer et le/ la nouvel(lle) arrivé(e). Dans mon cas personnel (et cela n’engage que moi, je ne conseillerai jamais à un client d’agir de la sorte !), je n’ai jamais fait d’introduction à l’arrivée de chacun de mes chats. D’une part, car je les connais suffisamment pour voir leurs signes d’inconfort et déterminer leur état émotionnel. D’autre part, car je suis toujours attentive à ne JAMAIS mettre en difficulté le/ la nouvel(le) arrivé(e) face aux chats déjà présents. Enfin, car il est toujours possible de mettre en place un protocole d’introduction entre les chats si les premiers contacts sont vraiment tendus et que l’un ou l’autre des loulous montrent le moindre signe de mal-être. Ceci étant dit, je referme la parenthèse.


Reprenons… Chancy était, comme vous pouvez l’imaginer, extrêmement fatiguée par son grand voyage : elle était à moitié somnolente en arrivant à la maison. Alors que Corinne était encore présente et que nous discutions, chacun leur tour, Tirou et Kara sont venus voir et renifler leur nouvelle petite sœur. Un ou 2 crachats sans importance et les loulous ont rapidement pris de la distance pour observer de loin. Bobby est venu plus tard alors que Chancy avait quitté la caisse pour se mettre à l’abri entre une des tours à griffer et le mur, bien à l’abri des sollicitations non désirées. Je n’en dirai pas plus sur les interactions entre mes chachous à ce stade puisque le sujet de ce billet concerne l’adaptation de Chancy à l’environnement et non les interactions à proprement parler… 😉



Ce qui m’a le plus estomaquée, c’est que Chancy, peu de temps après être sortie de la cage et avoir établi son point de chute à l’abri, a tout de suite trouvé la litière et y a fait ses besoins en ayant une séquence comportementale d’élimination complète (elle a reniflé, tourné, creusé, éliminé et recouvert). Cela me changeait de Bobby, serial pisseur à son arrivée à la maison !!! Je vous rassure, la litière était à seulement un mètre de la puce, mais cela reste toujours “incroyable” à mes yeux d’humaine, sachant qu’elle était fatiguée, dans un environnement inconnu, entourée d'individus inconnus, nourrie d’odeurs et de bruits nouveaux, tout en étant aveugle ! En voyant cela, j’ai tout de suite eu le sentiment que Chancy allait déployer des trésors d'ingéniosité et d’intelligence pour faire sa place dans le foyer…



Une fois Corinne partie, j’ai laissé Chancy tranquille (la base pour tout humain qui accueille un chat nouvellement arrivé dans une maison !!!) tout en surveillant que mes autres bébés n’aillent pas la déranger (ce qui n’a pas du tout été le cas). Sortie de sa somnolence, au bout d’un certain temps, je me rends compte que la puce tente de se déplacer doucement… Je me fige… Je m’aperçois alors qu’elle est en hypersalivation ! Panique à bord ! Oui, parce que même lorsqu’on est Comportementaliste Félin, on perd son cerveau lorsqu’on est en mode “parents-chats”… J’appelle Corinne pour m’assurer que lors de la visite chez le véto, il n’y a pas eu d’administration de médicaments ou autres qui pourraient provoquer son état. “Elle doit être stressée tu sais” me dit-elle. Je me rends rapidement compte de ma panique infondée et redescends aussi vite que je suis montée en pression 😅 Je continue d’observer de loin. Je sens que Chancy a envie de bouger. Je quitte la pièce où elle se trouve un instant et lorsque je reviens, elle a disparu ! Aucun des autres chats n’a bougé… Je me rends compte que la puce est allée se mettre sous le canapé après quelques recherches. Je lui mets à disposition eau et nourriture, une alèse au cas où et mes loulous et moi continuons de vaquer à nos occupations sans déranger Chancy. Bien évidemment, en tant qu’humaine curieuse, je jette parfois quelques coups d'œil sous le canapé pour m’assurer que la puce va bien. Je lui parle doucement avec les quelques mots d’arabe que j’ai pu apprendre grâce à une copine libanaise “N’aie pas peur mon amour” je lui répète.



Elle n’est pas prostrée et je constate que la nourriture (croquettes et pâtée) sont bien accueillies. A aucun moment Tirou, Kara ou Bobby n’ont essayé de la déloger de son refuge… La première nuit arrive et se passe…


🔹…ensuite, commencer à découvrir le nouvel environnement… 🔹

 

Matin du 2ème jour. J’ai comme l’impression que Chancy a exploré pendant la nuit… Mais peut-être que je me fais des idées… La routine quotidienne commence pour mes loulous et moi : ouverture des volets, distribution de nourriture, changement de l’eau en gamelle, vidage de litières, … Étant en congés, j’organise ma journée de façon à faire des activités calmes pour ne pas stresser Chancy. Tirou, Kara et Bobby, après avoir vaqué à leurs rituels matinaux, ont pris leur poste de “repos” sans aller embêter leur nouvelle petite sœur. Je m’assure, tout au long de la journée, que Chancy a de l’eau et de la nourriture à disposition. Je prends également le temps de quitter la pièce où se trouve le canapé si jamais elle voulait aller à la litière… 

La journée se passe gentiment et… 17h. Qui vois-je sortir de sous le canapé ??? Miss Chancy ! Me voici en train de répéter ma phrase-type en arabe “Viens mon amour, n’aie pas peur” en boucle. Je tends la main pour qu’elle me sente (elle ne s’attarde pas) mais se frotte tout de même pas mal à mes jambes avant de partir, lentement mais sûrement, à la découverte de la pièce où se trouve le canapé. Je n’ose plus vraiment bouger. Kara, du haut de son arbre à chat, observe mais ne bouge pas (la placidité même ma crevette). Tirou observe de loin mais ne réagit pas non plus. Chancy explore, trouve la gamelle d’eau, va à la litière et explore toujours, agrandissant son espace d’exploration au fur et à mesure… Bobby est curieux et s’approche. J’assiste alors à un “dialogue de sourds entre aveugles”. Tellement drôle ! Mais dans un total respect (c’est qu’ils sont polis mes petits chats !) Je reviendrai sur cet épisode lors du prochain billet, ne vous en faîtes pas…



Mademoiselle continue à explorer, va dans la pièce à vivre et même jusqu’à la cuisine !!! Bobby est toujours en observation et la suit, mais rien ne se passe de notable. Je reste en retrait. Chancy m’épate ! Malgré sa cécité et le grand espace qu’elle a à découvrir, elle n’hésite pas à être mobile ! Elle s’approche à plusieurs reprises de moi et je laisse traîner nonchalamment la main pour la frôler, tout en continuant à lui parler doucement. Je suis vraiment heureuse de constater que la puce est à l'aise ! Elle retourne sous le canapé et, à l’heure de la pâtée, en sort pour dévorer ! Elle ressort à plusieurs reprises dans la soirée pour continuer gentiment l’exploration de son nouveau domaine vital. La journée touche à sa fin et elle retourne dans son refuge. Au vu du tempérament qu’elle laisse paraître et du comportement de tous les chats, je suis impressionnée et totalement satisfaite de ces premiers instants à la maison pour elle et les loulous (et pour moi aussi un peu tout de même…). Je pars me coucher avec mon trio et laisse tranquille la puce jusqu’au lendemain…


🔹…et enfin prendre totalement possession des lieux !🔹

  


Le lendemain matin, je retrouve ma puce cachée dans la niche d’un arbre à chats dans le bureau (pièce opposée à l’endroit où se trouve le canapé). A coups sûrs, elle a continué à explorer pendant la nuit cette petite curieuse… ça ne fait pas 48h qu’elle est là et elle est de plus en plus “visible”. Elle cherche même à aller au devant de Tirou, Kara et Bobby et j’assiste à des interactions vraiment intéressantes (récit à suivre).

Les jours qui suivent, Chancy ne cesse de m’épater ! Elle ne se cache plus DU TOUT sous le canapé au bout du 3ème jour et continue à explorer et découvrir. Cela débute avec les tours à griffer de la maison. Je crois que le meilleur moment de cette journée, ça a été lorsque je l’ai vue se mettre à jouer seule avec une plume qui traînait par là ! Quel bonheur de la voir si vive et décomplexée !!! 


Pardonnez la piètre qualité de la vidéo (c'est très sombre !) mais on voit que la puce s'éclate et c'est le principal !


Le 4ème jour, Mademoiselle se met à grimper PARTOUT (canapé des chats et arbres à chats, même les chaises et la table du salon qui deviendront ses spots de prédilection) sauf sur le canapé sous lequel elle se cachait et mon lit (la chambre ne fait encore partie de son scope d’exploration à ce moment-là).



Le 5ème jour, à l’heure de la pâtée du soir, elle rejoint les autres furbabies dans la cuisine ! Je lui laisse toujours une gamelle de croquettes à disposition mais, elle commence à se servir dans le plateau et les bols ludiques à disposition le lendemain. La capacité d’adaptation de Chancy à l’environnement me laisse sans voix. Elle continue à jouer toute seule et cherche à se “lier d’amitié” avec ses frères et sa sœur. Cette petite chatte est décidément incroyable…  Je suis tellement contente que les choses se passent si bien !



Au bout d’une dizaine de jours, la puce est chez elle, comme si elle avait toujours été là. Elle utilise tous les bols ludiques pour manger ses croquettes, joue beaucoup et vit sa meilleure vie de chat, parfaitement intégrée au foyer et acceptée par le reste de la “meute”, le tout avec des rapprochements timides à mon égard 🥰 A ce stade, je ne peux pas être plus heureuse… 



(à suivre)


Pour les détails concernant la façon dont se sont déroulées (se déroulent) les interactions entre Chancy et nous (Kara - avant sa disparition-, Tirou, Bobby et moi , je vous donne rendez-vous la semaine prochaine 😉 


J’espère que vous appréciez toujours autant de lire l’histoire de Chancy. Sachez en tout cas que je suis contente de pouvoir la partager avec vous. Je vous souhaite une très belle journée chers humains et félins 😽


23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page