đŸŸ Histoire(s) de chat(s)...de race đŸŸ


AprĂšs avoir Ă©voquĂ© le chat Ă  travers le monde Ă  plusieurs reprises, il est temps de nous attarder sur les chats eux-mĂȘmes et plus particuliĂšrement sur les races de chats.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous les anecdotes et histoires qui expliqueraient l’origine de certaines races dites « prĂ©fĂ©rĂ©es » des Français. Quand je parle d'origine, je parle d'avant l'apparition des Ă©levages des races Ă  proprement parler...

En rĂ©alitĂ©, il s’agit lĂ  d’une sĂ©lection de 4 races parmi les 10 qui ont Ă©tĂ© les plus dĂ©clarĂ©es auprĂšs du LOOF* en 2019

(*Livre Officiel des Origines Félines : registre généalogique des chats de race nés en France, tenu par une association loi de 1901, la Fédération pour la gestion du Livre Officiel des Origines félines)



âžĄïž Avant de commencer, petite prĂ©cision Ă  apporter sur les chats sans pedigree Ă  poils courts (ou chats de gouttiĂšre).

La plupart d’entre eux sont dĂ©finis comme « europĂ©ens » sur leurs carnets de santĂ© : c’est le cas de Chanel, Bobby et Kara (quoique cette derniĂšre a des airs de chats asiatiques ou africains vu la forme de sa tĂȘte et ses oreilles
)

Mais attention ! Ne vous mĂ©prenez pas ! L’EuropĂ©en ou European Shorthair (ou encore Celtic Shorthair) est une race Ă  part entiĂšre ! Le standard de la race voulant qu’il ne ressemble Ă  aucun autre chat de race. Il descend des chats communs de l’Europe et est considĂ©rĂ© comme une race naturelle (race dont les individus fondateurs sont issus d'une sĂ©lection naturelle et n'ont pas Ă©tĂ© modifiĂ©s par l'action de l'homme).

Les chats sans pedigree Ă  poils longs sont moins rĂ©pandus que ceux Ă  poils courts. Peu importe la gĂ©nĂ©alogie et les mystĂšres concernant leurs ancĂȘtres, ils demeurent des chats au charme irrĂ©sistible (comme Tirou ! mĂȘme s’il a des airs d’un chat de race qui vient du Nord
rendez-vous plus loin dans l’article pour en savoir plus !)



Histoires de chats...de race



Laissez-moi vous dĂ©voiler les diffĂ©rents rĂ©cits, imaginaires ou non, qui racontent l'origine des races de chats que j’ai choisis dans la liste que j’avais Ă  ma disposition.

Pourquoi celles-ci en particulier ? Tout simplement parce que je connais personnellement les chats des photos qui illustrent le billet 😉




âžĄïž Je vous prĂ©sente l'adorable et magnifique Picachu, dit Pica, le chat de Thibault et Joanna.

Vous aurez bien sûr tous reconnu la race à laquelle il appartient : Pica est un Maine Coon !

Il est considĂ©rĂ© comme originaire d’AmĂ©rique du Nord et tire son nom de l’état de la Nouvelle-Angleterre oĂč il a Ă©tĂ© reconnu pour la premiĂšre fois dans les annĂ©es 1800. Parmi les rĂ©cits expliquant ses origines, certains sont assez farfelus !

Nous avions Ă©voquĂ© dans un prĂ©cĂ©dent article qu’ils puissent ĂȘtre issus du croisement des chats de Marie-Antoinette (des angoras turcs qu’elle avait confiĂ©e au capitaine Samuel Clough pour les mettre Ă  l’abri de la RĂ©volution Française) et de chats de ferme des alentours. On raconte Ă©galement qu’il s’agirait du croisement entre des chats importĂ©s par les Vikings (des chats des forĂȘts norvĂ©giennes) et de ces mĂȘmes chats de ferme.

Au XIXe siĂšcle, Mme Pierce, une des premiĂšres propriĂ©taires de Maine Coon, a Ă©mis l'hypothĂšse selon laquelle ces chats Ă©taient arrivĂ©s sur les cĂŽtes du Maine par la mer, non pas grĂące aux Vikings, mais plutĂŽt avec les riches familles de l'Ă©tat qui possĂ©daient alors de luxueux bateaux et voyageaient beaucoup. Sa seconde hypothĂšse Ă©tait que des chats angoras furent embarquĂ©s Ă  bord des bateaux marchands pour chasser les rats. Dans les deux cas, les petits fĂ©lins ainsi dĂ©barquĂ©s se seraient mĂȘlĂ©s Ă  ceux sur place pour donner naissance Ă  la race...

Une autre possibilité est émise selon laquelle les chats auraient été importés par des immigrants européens et qu'ils se seraient adaptés aux conditions de vie et au climat peu cléments de la région...

Le rĂ©cit le plus farfelu est tirĂ© d’une lĂ©gende trĂšs rĂ©pandue selon laquelle le Maine Coon serait le rĂ©sultat d’un accouplement entre un chat et un raton laveur* (coon en anglais est l’abrĂ©viation de *racoon) : ce qui expliquerait leur couleur (la plus rĂ©pandue est le brown tabby, c'est-Ă -dire tigrĂ© brun, comme Pica !) et leur queue trĂšs touffue.




âžĄïž Eux, ce sont JĂ©sus et Judas, les chats stars de Pat RĂ©rolle, bien connus de toutes les personnes qui sont passĂ©es par le Centre du Bien-Etre Animal Formations (comme moi !). Ces deux loulous sont des SacrĂ©s de Birmanie (ou Birmans).

C’est une des plus jolies histoires, selon moi, qui explique l'origine d’une race.

Le rĂ©cit se dĂ©roule en Asie du Sud-Est, dans un monastĂšre bouddhiste Ă  Lao Tsun. C’est Ă  cet endroit que la dĂ©esse Tsun Kyan TsĂ©, dont la statue d’or aux yeux de saphir orne le temple, est vĂ©nĂ©rĂ©e. Les moines vivaient dans l'enclave entourĂ©s de chats familiers. Le vieux bonze Ă  la tĂȘte de la communautĂ©, le vieux Mun Ha, vivait avec un chat prĂ©nommĂ© Sinh.

Un soir oĂč la lune brillait, un groupe de voleurs pĂ©nĂ©tra dans le temple afin de s’emparer des offrandes faites Ă  la dĂ©esse. Tous dormaient sauf Mun Ha, qui priait. AgenouillĂ© devant la statue d’or, le pauvre vieillard n’entendit pas les brigands qui venaient commettre leur larcin et se fit poignarder sans pouvoir se dĂ©fendre. C’est grĂące aux miaulements affolĂ©s de Sinh et de tous ses congĂ©nĂšres prĂ©sents dans le temple que les cambrioleurs partirent sans demander leur reste alors que les moines endormis se rĂ©veillaient pour les chasser. Ces derniers retrouvĂšrent alors Sinh, perchĂ© sur le dos de son humain mort, poussant des cris de dĂ©sespoir.

C’est alors qu’un miracle se produisit. La dĂ©esse Tsun Kyan TsĂ©, affectĂ©e par la dĂ©tresse du petit fĂ©lin, apparut et colora ses yeux d’une parfaite nuance bleu saphir et teinta certaines parties de son corps de la couleur brune de la terre nourriciĂšre. Quant Ă  l’extrĂ©mitĂ© de ses pattes qui touchaient encore la dĂ©pouille de son humain, elles restĂšrent blanches en signe de puretĂ© partagĂ©e. Sinh et Mun Ha furent rĂ©unis dans l’au-delĂ  seulement quelques jours aprĂšs le dĂ©cĂšs du vieil homme. A sa mort, tous les autres chats du monastĂšre de Lao Tsun subirent la mĂȘme mĂ©tamorphose.

Ainsi naquirent les premiers représentants de la race sacrée de Birmanie





âžĄïž Cette charmante demoiselle aux yeux d'or, c'est Ondine, la minette d'Aline. Ondine est de cette race qui a Ă©tĂ© vantĂ©e par Joachin du Bellay dans un poĂšme de 1558 : le Chartreux.

AppelĂ© aussi chat des Chartreux, il est considĂ©rĂ© comme l’une des races les plus anciennes apparues en France.

A priori, le Chartreux serait originaire de Turquie et d’Iran et aurait Ă©tĂ© ramenĂ© dans l’Hexagone au temps des croisades par les navires de commerce. Selon la lĂ©gende, cette race, considĂ©rĂ©e comme l’une plus anciennes race naturelle des chats au monde, aurait Ă©tĂ© appelĂ© « chartreux » car ces chats vivaient dans les monastĂšres des moines chartreux et chassaient les rats Ă  l’époque oĂč la peste bubonique faisait des ravages Ă  travers toute l’Europe. On raconte que le petit fĂ©lin aurait alors fait vƓu de silence : un trait qui ,de nos jours, aurait tendance Ă  persister puisque le Chartreux miaule trĂšs peu


Une autre explication, moins fantaisiste que la premiĂšre, voudrait que le Chartreux ait Ă©tĂ© nommĂ© pendant le XVIIIe siĂšcle, d’aprĂšs la densitĂ© de la laine espagnole « pile des chartreux » alors en vogue Ă  cette Ă©poque. En effet, la fourrure d’un chartreux adulte est trĂšs dense, laineuse, impermĂ©able et trĂšs douce Ă  l’image de ce type de laine bien particulier.




âžĄïž Lui vous le connaissez trĂšs bien, pas besoin de prĂ©sentation ! Tirou n’est pas un chat de race mais il est trĂšs typĂ© NorvĂ©gien (du cĂŽtĂ© de son pĂšre). Du coup, c’est lui qui illustrera cette partie de l’article (Ă  vous spĂ©cialistes de la race, pardonnez-moi si vous considĂ©rez cela comme un outrage
).

J’aime aussi beaucoup les histoires qui entourent l’origine du NorvĂ©gien


En NorvĂšge, les contes et lĂ©gendes autour d’énormes chats Ă  poils longs se transmettent depuis des siĂšcles. La Scandinavie connaĂźt les chats depuis l’ùre Viking : ils servaient Ă  chasser les nuisibles dans les fermes, les villages mais Ă©galement Ă  bord des navires. On raconte que les chats norvĂ©giens seraient arrivĂ©s de l’Europe du Sud et ont Ă©tĂ© naturellement sĂ©lectionnĂ©s par les rudes conditions climatiques de la NorvĂšge : seuls ceux ayant la meilleure capacitĂ© d'adaptation en dĂ©veloppant la fourrure la plus Ă©paisse ont survĂ©cu. D’autres rĂ©cits racontent qu’il ont Ă©tĂ© ramenĂ©s des abords de la mer Caspienne par les Vikings vers le VIIe siĂšcle, Ă  des fins de dĂ©ratisation.

Quoiqu’il en soit, le chat des forĂȘts norvĂ©giennes est trĂšs liĂ© Ă  la mythologie scandinave oĂč il est associĂ© Ă  l’amour et Ă  la spiritualitĂ©. Freya, la dĂ©esse de l'amour et du cycle de la vie humaine, parcourait le ciel, dans un char attelĂ© Ă  deux grands chats nommĂ©s Bygull et Tregull, raconte la lĂ©gende. Thor, dieu de la foudre Ă  la force incommensurable, dut un jour baisser les bras face Ă  l'un d’eux...

On trouve souvent trace de "Skogkatt" (littĂ©ralement « chat des forĂȘts ») dans les contes populaires scandinaves, oĂč il est mentionnĂ© comme "troll chat" ou "chat fĂ©e". Il existe Ă©galement un rĂ©cit qui dit que, vers 1550, un prĂȘtre danois qui vivait en NorvĂšge aurait subdivisĂ© le lynx norvĂ©gien en trois races : loup-lynx, renard-lynx et chat-lynx. Ce dernier ne serait, en rĂ©alitĂ©, qu'un chat... norvĂ©gien !


VoilĂ  pour les diffĂ©rents rĂ©cits que je souhaitais partager avec vous 😊

Un immense MERCI Ă  Thibault et Joanna, le CBEAF et Aline qui m’ont gentiment autorisĂ©e Ă  utiliser les photos de leurs loulous pour illustrer mes propos.

(photos non libres de droit comme toutes photos du site !!!)


De toute les histoires que vous avez lues, quelle est votre favorite ?

Avez-vous des chats de race chez vous ?

Et si vous nous les présentiez ? A vos photos et histoires en commentaires !

Belle journĂ©e Ă  tous chers humains et fĂ©lins (de race ou de gouttiĂšre, peu importe, je vous aime tous !) đŸ˜œ


  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

www.delihcat.fr

Téléphone : 07 49 22 24 64 - Mail : delihcat@gmail.com

Conditions Générales de vente

​

Toutes les images et les textes du site sont la propriété exclusive de Delihcat et ne sont pas libres de droit.