🐾 L'instant F(o)urbaby de... Tirou : le ronronnement🐾

Aujourd’hui, j’ai décidé de parler du ronronnement, et c’est Tirou, mon petit moteur sur pattes, qui sera mis sur le devant de la scène pour parler de ces vocalises bien particulières… Tous les F(o)urbabies ronronnent mais Tirou est assurément celui qui le fait le plus fort et dans le plus de circonstances (la vidéo "ronronne" d'elle-même...)


Dans cet article, nous verrons ce qu’est le ronronnement à proprement parler, comment il se traduit de façon physiologique et ce qu’il peut exprimer.




Les chatons apprennent à ronronner dès l’âge d’une semaine (avant que leurs yeux ne s’ouvrent). Les biologistes pensent qu’il s’agit d’un moyen de faire savoir à leur mère qu’elle doit rester tranquille pendant la tétée. Quant à la chatte, elle ronronne pour rassurer ses petits et les vibrations qu’elle émet leur permettent de la localiser. Le ronronnement apparaîtrait donc comme un moyen de communiquer entre la mère et ses petits.


✅ Longtemps, la façon dont le ronronnement était produit est restée un grand mystère... Les experts ont d'abord pensé que celui-ci était produit par la vibration du sang dans la veine cave, une large veine qui transporte le sang vers le cœur. De récentes études* tendraient à prouver qu’il a finalement son origine dans le larynx, un organe situé au fonde la gorge à la jonction avec la trachée. Les cordes vocales, deux membranes situées de chaque côté du larynx, vibrent quand le chat expire de l’air pour s’exprimer (pour miauler ou hurler). Lorsque le chat ronronne, au lieu de vibrer, ses cordes vocales se heurtent sous l’effet de la contraction des muscles du larynx. L’air passant dans cet organe produit 25 fois par seconde ce qu’on appelle le ronronnement. A priori, le chat n’est pas le seul félin qui ronronne : il semblerait que ce soit aussi le cas du lynx roux, du couguar et du guépard. Les gros chats comme le lion et le tigre, eux, rugissent plus qu’ils ne ronronnent (cela est dû à l’anatomie de leur larynx entre autres)

✅ Le ronronnement est un son très grave, prolongé, de volume relativement faible, assez régulier, bourdonnant, que le chat émet dans une alternance d’inspirations et d’expirations qui durent plusieurs minutes. Certaines études* parviennent à la conclusion que les ronronnements des chats peuvent avoir des vertus curatives pour les humains. On leur attribue, entre autres, un effet antihypertenseur et antidépresseurs.


Mais qu’est-ce que le ronronnement produit chez le chat lui-même ? A priori, il ferait du bien au chat lui-même. Il semble libérer des endorphines et aider votre petit félin à se calmer. De plus, il a été découvert que la fréquence grave du ronronnement sert à soulager les douleurs et contribue à la croissance des muscles et des os. Le ronronnement pourrait même stimuler ou accélérer la guérison de troubles organiques. Peut-être est-ce un son méditatif que les chats peuvent utiliser lorsqu’ils veulent se détendre ou se calmer ?


Nous en venons tout naturellement à nous demander alors qu’est-ce que signifie le ronronnement ? En premier lieu, il faut savoir que tous les ronronnements ne produisent pas le même son (il y a autant de ronrons que de chats...). Un même chat peur produire de nombreuses variantes du ronronnement, selon ses sentiments du moment, son humeur ou la situation. Une étude réalisée en Angleterre a constaté que les chats ont développé un « ronronnement de sollicitation » particulier qu’ils utilisent lorsqu’ils demandent de l’attention ou de la nourriture (Mc Comb, Taylor, Wilson & Charlton, 2009). Les chats peuvent aussi combiner leur ronronnement avec d’autres sons. Un chat joyeux et affamé (car il sait qu’il va recevoir à manger) peut alterner miaulements, roucoulements et ronronnements (comme Tirou…). Beaucoup de chats roucoulent et ronronnent lorsqu’ils veulent se blottir contre leur humain (là encore, comme Tirou). D’autres encore, pendant leur sommeil, peuvent combiner des ronflements avec des ronronnements (…oui…toujours…comme Tirou).


La plupart des humains attribuent à ce son typique des chats un signe de satisfaction et de bonheur. Mais les chats ne ronronnent pas seulement lorsqu’ils se sentient bien ou qu’ils sont satisfaits (comme dans les exemples sus cités). Ils ronronnent également quand ils ont faim, quand ils sont stressés, qu’ils ont peur ou qu’ils ressentent de fortes douleurs et, même, lorsqu’ils sont mourants… Du coup, le ronronnement ne voudrait pas seulement dire « Je vais bien » mais aussi « Je ne suis pas une menace » voir même « Laissons les choses telles qu’elles sont maintenant ». Qu’en pensez-vous ? Hâte d’avoir vos impressions et vos hypothèses en commentaires…


Chez vous, qui ronronne et dans quelles circonstances ?

A vos vidéos et extraits son en com 😉


Belle journée emplie de ronrons de satisfaction, chers humains et félins ! 😽


* je peux vous envoyer la liste des études menées et non explicitement citées sur le ronronnement si vous le souhaitez (mais attention la liste est longue !!!)

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

www.delihcat.fr

Téléphone : 07 49 22 24 64 - Mail : delihcat@gmail.com

Conditions Générales de vente

Toutes les images et les textes du site sont la propriété exclusive de Delihcat et ne sont pas libres de droit.