🐾 L'instant F(o)urbaby de... Tirou : le goût (série sur les 5 sens du chat) 🐾

Avant-dernier article* sur les sens du chat ! 😊

Tirou le gourmand sur le devant de la scène pour parler du goût. Un sens moins développé que les autres chez le chat même si on pourrait croire le contraire au regard de l’adoration que certains de nos petits félins ont pour la nourriture et leurs exigences tatillonnes en matière d’aliments…

Tout de suite, le billet traitant de ce sens du goût 😉

* N. B : Pour chaque article sur les sens du chat, je vous transmets ici des informations « générales » et ne rentre pas dans les détails précis (physiologiques, biologiques, etc.) dans le but de recenser l’essentiel de ce qu'il faut savoir (sinon les billets seraient bien trop longs !) Néanmoins, si vous souhaitez avoir plus de détails sur un élément en particulier, n’hésitez pas à m’envoyer un message ou me laisser un commentaire afin que nous puissions échanger. Bonne lecture !


✅ Les chatons n’ont pas de sens gustatif quand ils viennent au monde. Celui-ci se perfectionne surtout après leur naissance. En absorbant le lait de la mère où se trouvent des marqueurs chimiques spécifiques du repas qu’elle prend, les chatons développeront alors des préférences gustatives en fonction dudit repas.

✅ La bouche (ou gueule) du chat comprend 30 dents au total. Les chatons ont leurs dents de lait à 4 semaines et les dents définitives sont en général toutes présentes à 6 mois. La langue, elle, est couverte de petites protubérances appelées papilles (papillae) qui créent une surface rugueuse et râpeuse idéale pour se toiletter mais aussi pour détacher la viande des os des proies lors du repas. La langue est l’organe de perception du goût. Comme énoncé précédemment dans l’article sur l'odorat

, le chat est doté d’un organe voméro-nasal appelé organe de Jacobson, avec des conduits qui mènent à la bouche et au nez. Le chat inhale, ouvre la gueule et retrousse la lèvre supérieure pour "goûter les odeurs". L’odeur est recueillie par la langue, dans un compromis entre le goût et l’odorat, même si l’organe de Jacobson n’a pas de rôle dans le sens gustatif.

✅ La langue humaine est recouverte d’environ 9000 papilles gustatives alors qu’un chat, avec sa langue plus petite n’en a que 500 (475 bourgeons de goût pour être précis). Les récepteurs sensoriels sur les papilles de notre petit félin sont formés d’une protéine qui recouvre la surface de la langue. Lorsque cette protéine vient en contact d’éléments chimiques dissous dans les aliments, les récepteurs s’activent et envoient un message au cerveau.

✅ Contrairement à nous humains qui avons 5 types de papilles gustatives pour détecter le salé, l’aigre, l’amer et le sucré, le chat en a moins. En effet, ses papilles réagissent essentiellement à l’amer, l’acide, saveurs à laquelle il est très sensible. Les chats ont une capacité supérieure à l’humain pour détecter l’amertume. Des études menées par le Dr Peihua Jiang, biologiste au Monell Chemical Senses Center à Philadelphie aux Etats-Unis, ont montré que les chats utilisaient leurs récepteurs sensibles au goût amer pour repérer des proies susceptibles de les empoisonner, comme les grenouilles et les crapauds, et aussi pour détecter des plantes toxiques présentes dans les intestins de leur proie herbivore. Une autre ligne de recherche étudie le rôle des récepteurs du goût amer dans la détection de l’infection. Ces récepteurs ne se trouveraient pas uniquement sur la langue mais aussi dans d’autres organes comme les poumons... Ainsi équipés de ses nombreux détecteurs qui les sensibilisent gustativement, on pourrait supposer que c’est pour cela que les chats sont si difficiles pour leur nourriture. Soumis à des aliments hyper-transformés n’ayant aucun rapport avec leur nourriture naturelle, pas étonnant qu’ils détectent des saveurs dont nous n’avons aucune idée et qu’ils trouvent dégoûtantes !

✅ Le chat détecte également l’umami (appelée cinquième saveur ou « goût savoureux » à l’origine de tous les autres goûts) comme l'humain. En revanche, il aura des difficultés à percevoir le salé et le sucré même s’il peut les reconnaître.

✅ Le saviez-vous ? Alors que nous, humains, raffolons des glaces et sorbets, le chat n’aime pas particulièrement les aliments trop froids et préfère que sa nourriture soit à température ambiante (dans l’idéal à température corporelle, celle de langue). De plus, l’ingestion de nourriture trop froide peut causer des désagréments digestifs comme des diarrhées… De ce fait, évitez de donner de la nourriture tout juste sortie de réfrigérateur à votre minou.

Dernier petit point santé concernant la gueule de votre chat. Si vous constatez :une décoloration des dents ou une dent cassée, une décoloration ou une inflammation des gencives, une très mauvaise haleine : ALLEZ CONSULTER VOTRE VETERINAIRE. Parmi les soins d’hygiène, vous pouvez brosser les dents de votre chat avec un dentifrice spécial chat (jamais des formules destinées aux humains !).


J’espère que vous avez apprécié ce billet sur LE GOÛT.


La semaine prochaine, nous conclurons cette série d’articles sur les sens du chat en abordant le SENS TACTILE.


Bonne fin de semaine à tous, humains et doux félins détecteurs d'amertume 😽

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

www.delihcat.fr

Téléphone : 07 49 22 24 64 - Mail : delihcat@gmail.com

Conditions Générales de vente

Toutes les images et les textes du site sont la propriété exclusive de Delihcat et ne sont pas libres de droit.