🐾 L'instant F(o)urbaby de... Bobby : l'odorat (série sur les 5 sens du chat) 🐾

Déjà notre troisième article* sur les sens du chat ! 😊

Et c’est au tour de Bobby ! Du fait de sa cécité, petit loup compense avec ses autres sens : notamment l’ouïe (dont nous avons parlé la semaine dernière), mais aussi avec son odorat ! Il est très sensible aux odeurs qui l’entourent, encore plus que les autres F(o)urbabies…

Lançons-nous tout de suite sur la découverte de ce troisième sens, si vous le voulez bien 😉

* N. B : Pour chaque article sur les sens du chat, je vous transmets ici des informations « générales » et ne rentre pas dans les détails précis (physiologiques, biologiques, etc.) dans le but de recenser l’essentiel de ce qu'il faut savoir (sinon les billets seraient bien trop longs !) Néanmoins, si vous souhaitez avoir plus de détails sur un élément en particulier, n’hésitez pas à m’envoyer un message ou me laisser un commentaire afin que nous puissions échanger. Bonne lecture !


✅ A la naissance, les chats sont aveugles et sourds comme nous l’avons évoqué précédemment. Cependant, l’olfaction est le sens le plus développé même s’il est à peine fonctionnel. Les chatons nouveau-nés se fient notamment aux odeurs pour trouver le lait maternel. Ils apprennent également très tôt à reconnaître et éviter les odeurs désagréables. L’odorat devient mature à 3 semaines. La peau du nez du chat peut être, en général, noire ou rose. Sa couleur est déterminée par la génétique et par la couleur générale du pelage.

✅ Le nez du chat est petit, lisse et aplati. Il est soutenu par un cadre osseux et du cartilage flexible. Lorsque le chat respire, l'air et les odeurs voyagent au travers des deux narines jusqu’à la cavité nasale, partagée en deux par le septum nasal, et finissent sur une fine couche de mucus qui se trouve sur des plaques osseuses enroulées, au fond de la cavité. Sur la muqueuse très innervée de 20 cm² qui tapisse les voies nasales, se trouvent 67 millions de récepteurs sensoriels. En termes de comparaison, l’humain possède environ 5 millions de récepteurs olfactifs sur 4 cm² : le chat est un véritable détecteur d'odeurs comparé à nous !!! Les molécules olfactives captées par les récepteurs déclenchent pour finir une réaction et un message est envoyé au cerveau où une « image » reconnaissable de l’odeur se construit.

✅ Lorsque le chat respire, c’est la muqueuse olfactive qui humidifie l’air avant qu’il parvienne au système respiratoire. Elle a également un rôle protecteur : elle piège les particules étrangères et les bactéries pour les empêcher d’entrer dans le corps. Certains chats ont plus de mal à respirer à cause de la forme de leur museau ; notamment les races au nez aplati, comme les Persans, qui peuvent avoir des capacités respiratoires diminuées à cause de ce nez déformé. L’odorat peut même parfois en être diminué… Un chat dépourvu d'odorat, ne pouvant renifler sa nourriture, a de très grands risques d'être anorexique...

✅ Le chat est, comme le chien, les grands félins (lion et tigre notamment), les équidés et de nombreux mammifères, doté d’un organe voméro-nasal appelé organe de Jacobson. Celui-ci est un dispositif sensoriel situé sur le palais, sous la surface intérieure du nez. Votre petit félin ne fait pas que respirer ou flairer : il "goûte" également les odeurs ! Il retrousse les babines, entrouvre la gueule et inhale l’odeur laissée par ses congénères. C’est ce que l’on appelle le réflexe de Flehmen, présent chez tous les félins. En réalité, au-delà de goûter les odeurs, cette action permet au chat de sentir des molécules olfactives et odeurs bien précises dans leur environnement. A priori, c'est grâce à ce réflexe de Flehmen que les chats sentiraient les odeurs dégagés par les chattes en chaleur en période de reproduction...

✅ Vous l’aurez compris : le chat a un odorat extrêmement développé (moins que le chien mais assurément plus que l’humain) et vit dans un monde d’odeurs. Dans la nature, cela est vital ! Il utilise son odorat pour trouver des proies, éviter de potentiels ennemis, vérifier que sa nourriture est bonne à manger et l’eau suffisamment propre à boire ; mais également pour découvrir son environnement et communiquer avec ses congénères. En se frottant sur les surfaces à l’extérieur ou à l’intérieur de son foyer mais aussi sur leurs humains, Minou dépose sa carte de visite olfactive destinée à avertir les autres chats qu’il est passé par là. Votre petit félin dispose de glandes, présentes à certains endroits du corps (la face, les pattes, les mamelles, les organes génitaux, l’anus, le pôle urinaire…) qui produisent des molécules appelées sémiochimiques. Ces molécules chimiques libérées par les différentes glandes ont valeur de signal pour les autres chats qui les analysent lorsqu’ils font appel au réflexe de Flemhen décrit plus haut. On peut donc en déduire qu’une partie du comportement social du chat tient à l’odorat. En effet, le sens olfactif apparaît comme jouant un rôle clé dans les relations. Quand on introduit un nouvel animal dans son foyer, il est préférable de le séparer du / des chat(s) déjà là afin que chacun s'habitue à l'odeur de l'autre par exemple. De plus, la captation de ses propres odeurs participe à la réduction du stress et de l’anxiété et aide votre chat à se sentir à l’aise et en sécurité chez lui. On se demande si ce ne sont pas des chats qui ont inventé l'expression "ne pas pouvoir sentir quelqu'un..." ;)

✅ Votre petit félin étant très sensible aux odeurs, gardez à l’esprit 2 choses importantes :

1 – Attention à la nocivité de certaines huiles essentielles… Pour produire 1 ml d’huile essentielle, il faut une très grande quantité de plantes donc si votre loulou ingurgite 1 ml de l’huile en question, c’est comme s’il ingurgitait plusieurs kilos de ladite-plante. Cela peut lui être fatal ! Soyez donc extrêmement prudent si vous souhaitez diffuser certaines huiles chez vous. Assurez-vous qu’elles ne soient pas nocives pour votre chat au risque de l’exposer à un grand danger…

2 – S’il vous plaît, ne fumer pas en présence de votre chat. Un loulou qui cohabite avec un fumeur à 3 fois plus de risque de développer un lymphome qu’un congénère vivant avec un non-fumeur. En effet, outre les dangers du tabagisme passif, Minet peut ingurgiter des matières toxiques déposées sur son pelage en faisant sa toilette…

Dernier petit point santé concernant le nez de votre chat. Si vous constatez : un écoulement nasal abondant ou un saignement du nez : ALLEZ CONSULTER VOTRE VETERINAIRE. N’oubliez pas de transmettre à ce dernier des informations utiles telles que la quantité, la couleur, la viscosité de l’écoulement nasal ou de sang, ainsi que la date à laquelle ces symptômes sont apparus. Parmi les soins d’hygiène, vous pouvez nettoyer le nez de votre chat avec un coton doux humide si besoin.


J’espère que vous avez apprécié ce troisième billet sur L’ODORAT.

La semaine prochaine, nous parlerons du GOÛT (avec Tirou)


Excellente fin de semaine à tous, humains et petits félins détecteurs d’odeurs 😽

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

ww.delihcat.fr

Téléphone : 07 49 22 24 64 - Mail : delihcat@gmail.com

Conditions Générales de vente

Toutes les images et les textes du site sont la propriété exclusive de Delihcat et ne sont pas libres de droit.