đŸŸ Histoire(s) de chat(s) : le tĂ©moignage d'Emeline - l'histoire de Natsu et Neko đŸŸ


Aujourd'hui, je vous propose de dĂ©couvrir le rĂ©cit d'Emeline, la maman-humaine de Nastu et Neko. Elle a pris la plume pour vous raconter leur histoire et tĂ©moigne de nos 2 mois de collaboration et son expĂ©rience 😊


Bonne lecture ! 🐈


Nastu à gauche, Neko à droite, immortalisés par leur humain Edouard (pour découvrir son magnifique travail de photographe professionnel, rendez-vous sur son site : https://www.edouardpacreau.com/


Nous sommes une famille composée de deux poilus et trois humains.

Neko, 10 ans et Natsu, 8 ans sont les deux premiers bébés de la famille. Meï est une petite fille pleine de vie arrivée il y a trois ans au sein de ce foyer.


Neko est arrivĂ© le premier, mal sevrĂ© par sa maman Ă  cause de quelques soucis de santĂ© quand il Ă©tait tout petit. Il a toujours eu des soucis pour ne pas dĂ©passer certaines limites dans le jeu et est un chat trĂšs gourmand ayant des difficultĂ©s Ă  se rĂ©guler. Il a une tendance Ă  l’embonpoint et pouvait devenir agressif envers Natsu quand il avait faim.


Natsu est arrivĂ© deux ans aprĂšs. C’est un chat rĂ©cupĂ©rĂ© chaton dans une ferme et de nature trĂšs joueuse. Il a vite dĂ©chantĂ© lors de son arrivĂ©e auprĂšs de Neko mais a trouvĂ©, en ses humains, des supers compagnons de jeu. Il est trĂšs demandeur de cĂąlins et de prĂ©sence. Il est en revanche un chat qui a assez peur des inconnus et peut stresser facilement.


Les deux loulous, mĂȘme s’ils n’étaient pas proches, avaient trouvĂ© leur routine et leur mode d’entente. L’arrivĂ©e de Natsu avait mĂȘme fait du bien Ă  Neko qui a dĂ©couvert les codes de communication qu’il n’avait pas vraiment (se frotter Ă  nous par exemple).


Mais voilĂ , Papa et Maman ont dĂ©cidĂ© d’avoir un bĂ©bĂ© et MeĂŻ est arrivĂ©e...

Pour Neko, cela n’a pas changĂ© grand-chose. Juste mĂ©fiant Ă  son passage et ne se laissant pas vraiment caresser, il n’était pour autant jamais loin, un Ɠil toujours sur elle. Natsu lui, aurait pu y trouver une compagne de jeu supplĂ©mentaire mais il y a vu un petit dĂ©mon trop bruyant et trop brusque...

Nous avons essayĂ© de partager notre temps de nouveaux parents avec nos poilus et chacun avait gardĂ© quelques habitudes. Natsu qui est un chat trĂšs propre s’est mis Ă  faire des cystites (il se retenait beaucoup trop pour aller Ă  la caisse). On a supposĂ© que le stress n’y Ă©tait pas pour rien. De nature trĂšs bavard, il miaulait beaucoup depuis petit mais avec le temps cela s’est amplifiĂ©. Il passait son temps Ă  demander quelque chose (de la nourriture, des sĂ©ances de jeu, le brossage etc.). Edouard (mon mari) devenu photographe, s’est mis Ă  passer beaucoup plus de temps Ă  la maison. Mais les miaulements intempestifs sont devenus insupportables pour quelqu’un d'aussi prĂ©sent. De plus, Natsu, quand il ne miaulait pas, passait de plus en plus de temps cachĂ© sous notre lit (lieu habituel de refuge en cas d’inquiĂ©tude). Nous nous sommes interrogĂ©s et nous nous demandions si Natsu Ă©tait heureux avec nous et s’il ne lui manquait pas quelque chose pour qu’il soit moins stressĂ© et moins en demande de notre attention. On le trouvait de moins en moins bien dans sa peau


A cĂŽtĂ© de ça; nous avions une petite fille triste de ne rien pouvoir partager avec ses chats car comme elle le disait elle-mĂȘme, « ils ont peur de moi, ils ne m’aiment pas ».


Nous avons donc appelĂ© Delphine qui, dĂšs notre premier Ă©change tĂ©lĂ©phonique, m’a rassurĂ©e comme personne n’aurait pu le faire Ă  ce moment prĂ©cis. TrĂšs positive et encourageante, j’avais hĂąte qu’elle vienne nous aider Ă  comprendre notre loulou.

D’autant plus que, le soir mĂȘme de mon appel, nous avons dĂ©couvert un pipi dans la chambre de MeĂŻ. Connaissant plutĂŽt bien nos chats, nous avons fortement supposĂ© qu’il s’agissait de Natsu. Aucun des deux n’avait fait cela en 8 ans. AprĂšs un deuxiĂšme pipi Ă  quelques centimĂštres du premier, nous avons fait un tour chez le vĂ©tĂ©rinaire qui nous a confirmĂ© que cela venait d’un problĂšme comportemental et non de santĂ© physique.

Toujours aussi inquiets, nous avons attendu la venue de Delphine comme un espoir pour nous mais surtout pour lui.


Elle est venue la semaine suivante et Ă  rencontrer notre petite famille au complet !

Et ce n’est pas une problĂ©matique qu’elle a su faire ressortir mais cinq ! Nous avions un sacrĂ© travail Ă  faire mais avec le rapport dĂ©taillĂ© qu’elle nous a fourni avec toutes les clefs pour y arriver, nous avons attaquĂ© tout de suite !

Les objectifs étaient : (1) de réagir avec la meilleure des techniques aux miaulements de Natsu, (2) de faire en sorte que la chambre de Meï devienne une zone rassurante pour Natsu et éliminer les pipis, (3) améliorer la relation entre Meï et Natsu, (4) de faire perdre du poids à Neko et, (5) améliorer la relation entre les deux poilus.

Nous avons mis en place Ă©normĂ©ment de choses en suivant tous les conseils de Delphine. Le document qu’elle envoie Ă  la suite du rendez-vous est devenu notre guide ^^


Toute la famille s’y est mise, mais le plus beau travail est venu de notre fille. Elle nous a impressionnĂ©s et nous impressionne encore. Elle qui Ă©tait triste de ne pouvoir les caresser, elle y arrive aujourd’hui et a mĂȘme eu sa premiĂšre sieste avec Neko dans son lit. Elle peut enfin jouer avec Natsu sans qu’il s’enfuit Ă  chaque joie qu’elle s'exprime. Nous avons des objectifs que nous atteindrons doucement pour ces trois-lĂ .



Natsu est aujourd’hui capable de dormir dans la chambre de MeĂŻ et a arrĂȘtĂ© les pipis au bout d’un peu plus d’un mois. Il miaule beaucoup moins (mĂȘme si, de temps en temps, il nous teste un peu !). Neko a commencĂ© doucement Ă  perdre du poids (chose trĂšs difficile Ă  rĂ©ussir avec lui) et nous avons dĂ©couvert deux chats capables de se poser cĂŽte Ă  cĂŽte et de se titiller pour jouer sans agressivitĂ©.

Durant 2 mois, Delphine ne nous a pas lùchés et nous a suivis, aidés et motivés avec des petits bilans réguliers.


Nous avons retrouvĂ© un foyer oĂč chacun a sa place et interagi avec les autres. On sent que nous avons retrouvĂ© notre Natsu bien dans ses pattounes et une petite fille heureuse de pouvoir jouer avec ses chats et les caresser.


Encore 1000 mercis Delphine de nous avoir permis de retrouver notre chat et d’avoir permis ces magnifiques Ă©changes que nous sommes heureux de dĂ©couvrir ou redĂ©couvrir chaque jour qui passe depuis ta venue.


Un immense MERCI Ă  Emeline pour ce superbe tĂ©moignage 😊

MERCI à toute la famille qui a été vraiment formidable tout au long de notre collaboration avec une mention spéciale à la petite Meï.

Je les remercie également pour toutes les photos envoyées.

J'espÚre que vous aurez apprécié le récit rédigé par Emeline autant que moi !


TrĂšs bonne journĂ©e Ă  tous, chers humains et fĂ©lins đŸ˜œ

25 vues0 commentaire