🐾 L'instant F(o)urbaby de... Chanel : l'ouïe (série sur les 5 sens du chat)🐾

Second article* sur les sens du chat ! 😊


Aujourd’hui, c’est Chanel qui s’y colle. Mademoiselle a un tatouage dans l’oreille. Lorsqu’elle a été recueillie par la SPA où je l’ai récupérée, elle était dans un tel état que le tatouage était invisible… Elle a donc été pucée… Chacha est donc doublement identifiée : par tatouage mais aussi par puce. C’était pour la petite histoire (pas vraiment en lien avec l’audition en tant que telle mais que j’avais envie de partager).

Abordons maintenant le sujet qui nous intéresse 😉

* N. B : Pour chaque article sur les sens du chat, je vous transmets ici des informations « générales » et ne rentre pas dans les détails précis (physiologiques, biologiques, etc.) dans le but de recenser l’essentiel de ce qu'il faut savoir (sinon les billets seraient bien trop longs !) Néanmoins, si vous souhaitez avoir plus de détails sur un élément en particulier, n’hésitez pas à m’envoyer un message ou me laisser un commentaire afin que nous puissions échanger. Bonne lecture !


✅ Les chatons naissent sourds. Leurs oreilles sont fermées et ils n’ont donc pas le sens de l’ouïe à la naissance. Leur conduit auditif commence à s’ouvrir au bout de 5 jours et ils acquièrent alors le réflexe de sursautement. L’orientation acoustique se fait au bout de 15 jours et le développement de l’ouïe intervient à la 3ème semaine. C’est au bout d’un mois que la discrimination auditive se fait et que le sens est alors mature. Comme il a été dit précédemment

, les chats blancs peuvent être sourds du fait d’une malformation génitale (mais ce n’est pas obligatoire !)

✅ Les oreilles du chat sont dotées de 32 muscles (alors que nous, humains, n’en avons que 6). Ils lui permettent de pivoter ses oreilles à 180°, indépendamment l’une de l’autre, pour trouver la source d’un bruit avec une grande précision. Ceci est possible grâce à la pinna, le repli de l’oreille en forme de cône, qui recueille les ondes sonores et les transmet à l’oreille interne. En général, les chats ont des oreilles dressées, à bout rond ou pointu, soutenues par un cartilage flexible et solide à la fois. Chez certaines races, certaines mutations génétiques ont altéré l’apparence de ce cartilage ; notamment chez l’American Curl et le Scottish Fold.

✅ L’oreille du chat est composée de 3 parties : externe, moyenne et interne. L’oreille externe récupère le son et le dirige vers l’oreille moyenne qui l’amplifie avant de le transmettre à l’oreille interne, où il est détecté par des récepteurs sensoriels et envoyé au cerveau. Les petits poils au bord du pavillon conduisent le son vers l’intérieur tout en rejetant les poussières et en protégeant le conduit auditif. L’oreille moyenne a pour rôle d’amplifier le son pas moins de 22 fois grâce au tympan et aux petits os* qui la composent et qui vibrent (*appelés osselets) : elle transporte le bruit jusqu’à la fenêtre ovale qui fait le lien avec l’oreille interne. Une fois le son arrivé dans cette dernière, il remonte un long tube appelé cochlée, contenant un fluide. Quand la membrane de la fenêtre ovale vibre, elle pousse le fluide qui se met à vibrer à son tour et pousse sur les récepteurs sensoriels qui envoient le message au cerveau via le nerf auditif.

✅ L’ouïe du chat est plus fine que celle de l’homme et du chien. Le sens auditif est si sensible que le chat peut différencier à plusieurs mètres de distances deux sons similaires émis l’un après de l’autre. Un atout pour le chasseur qu’il est ! Le chat est, a priori, le mammifère qui possède la gamme auditive la plus étendue. L’audiogramme du chat s’étend entre 40 et 65 000 Hz environ (alors que celui de l’humain va de 20 à 20000 Hz). Cela signifie que les oreilles du chat captent très bien les sons aigus (le cri aigu des souris par exemple…) En revanche, elles ont un peu de mal à percevoir les sons plus graves…

✅ Du fait que les chats entendent beaucoup mieux que nous, ils perçoivent des sons qui sont inaudibles pour notre oreille humaine, comme les battements d’ailes d’un insecte ou les pas d’un petit rongeur… Ils captent les ultrasons (au-dessus de notre seul auditif comme par exemple : les cris des souris, des rats et des chauve-souris…) mais également les infrasons (en-dessous de notre seuil auditif), très importants pour la survie dans le milieu naturel. Par exemple, les profonds roulements des tremblements de terre génèrent des infrasons ; c’est pour cela que les chats réagissent et ont tendance à fuir au moment de ce type de catastrophes naturelles…

✅ Avez-vous déjà essayé de surprendre de votre chat en marchant sur la pointe des pieds ? C’est mission (presque) impossible… Car en plus d’avoir une gamme auditive très large et des oreilles pivotantes pour repérer la source des bruits, votre minou a également une conscience plus élevée de l’intensité des sons. L’intensité du son se mesure en décibels (dB). L’humain entend les sons légers à partir de 10 dB, tandis qu’un son de 130 dB est douloureux à entendre… Le chat entend un murmure de 30 dB 6 fois plus loin que nous. C’est-à-dire qu’à l’autre bout de la gamme d’intensité, il entend les bruits forts 6 fois plus fort !!! Normal donc, que Minet puisse être effrayé par les bruits d’explosion produits par les feux d’artifice ou les coups de tonnerre… Pensez-y lorsque vous augmentez le volume de la musique ou quand vous criez… Les sons forts agressent facilement les oreilles de nos petits félins…

✅ Tout comme les yeux, qui peuvent vous donner des indices sur l’état émotionnel de votre chat, les oreilles peuvent aussi être de bons indicateurs de son humeur. Par exemple, un chat inquiet peut agiter ses oreilles. Quand les oreilles sont ouvertes et dirigées vers l’avant, le chat est vigilant, attentif. Lors d’une situation tendue, pouvant conduire au combat, elles seront tournées vers l’arrière et aplaties. Attention : il s’agit ici d’exemples ! L’observation des oreilles seules ne permet pas de déterminer l’état émotionnel du chat, il faut prendre en compte sa gestuelle complète et analyser la situation, le contexte dans lequel il se trouve.

Dernier petit point santé concernant les oreilles de votre chat. Si vous constatez : une odeur qui se dégage du conduit auditif, des taches sombres et grumeleuses dans l’oreille ou un écoulement : ALLEZ CONSULTER VOTRE VETERINAIRE. Sachez également que l’audition de votre petit félin peut baisser avec l’âge (tout comme nous !). Vous pouvez nettoyer les oreilles de votre chat à l’aide d’un coton ou d’un mouchoir imbibé d’eau ou de solution pour les oreilles conseillée par votre vétérinaire pour retirer le cérumen. Comme pour l’humain, interdiction d’utiliser un coton-tige qui ne ferait qu’enfoncer le cérumen dans le conduit auditif.


J’espère que vous avez apprécié ce second billet sur L’OUÏE.

La semaine prochaine, nous parlerons de L'ODORAT (avec Bobby)


Excellente fin de semaine à tous, humains et félins aux oreilles fines 😽

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

www.delihcat.fr

Téléphone : 07 49 22 24 64 - Mail : delihcat@gmail.com

Conditions Générales de vente

Toutes les images et les textes du site sont la propriété exclusive de Delihcat et ne sont pas libres de droit.