top of page

La cage, cette "amie" insoupçonnée


Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un objet qui, pour les chats (mais aussi pour leurs humains) apparaît le plus souvent comme un instrument de torture, que son utilisation soit ponctuelle ou plus longue… J’ai nommé : la cage ! Elle peut être de transport ou entrer dans un contexte bien précis comme la convalescence d’un chat.

J’aimerais, à travers ce billet, vous faire voir la cage sous un autre angle car, si elle est bien présentée et intégrée dans l’environnement, elle peut devenir une “amie” insoupçonnée pour votre chat… 😊

Avant toute chose, notez bien que, la plupart du temps, la cage est synonyme de “visite chez le véto” (oui, cela peut également présager un départ en vacances mais, dans le cas présent, je vais rester sur la situation susnommée…). Là où le bas blesse, c’est que la cage est le plus souvent rangée au fin fond d’un placard ou dans la cave et qu’elle n’apparaît qu’au moment fatidique de mise en cage du chat (ou, en tout cas, pas assez longtemps avant cette dernière…)


Du coup, même si vous n’allez pas chez le véto tous les jours, la cage devient annonciatrice de stress pour votre petit félin.

Stress 1 : la phase de mise en cage,

Stress 2 : le transport jusqu’à la clinique vétérinaire,

Stress 3 : la visite chez le professionnel de santé animale

C’est que ça en fait du stress accumulé !!!

D’abord, votre chat va se retrouver enfermé dans un tout petit espace et, le plus souvent, y être contraint ; ensuite, il va quitter son environnement (connu et rassurant) pour être transporté dans quelque chose qui n’est pas hermétique au bruit, où il peut y avoir du monde, avec des odeurs pas super agréables (pour les deux derniers, on pense aux transports au commun, bien sûr); pour, enfin, se retrouver chez le vétérinaire… Autant de choses qui, et vous le savez aussi bien que moi, peuvent occasionner beaucoup d’inconfort et de mal-être pour votre chat (...et je ne parle même pas du stress qui peut se transformer en peur panique…)

Parce que votre chat a, avec le temps, associé le fait de “l’humain sort la cage” à “je vais pas aimer ce qui va suivre” (que ce soit l’un ou l’autre des événements stressants précédemment cités ou les 3 à la suite !).


Du coup, vous allez me dire : on ne peut rien faire pour améliorer les choses.

Eh bien si justement ! Et c’est en vous servant de la cage que vous allez pouvoir le faire !

Car, je vous le dis dans le titre, la cage peut réellement devenir une amie insoupçonnée pour vous et votre chat.

Quelques conseils pour développer :

Ne sortez plus la cage au dernier moment : Elle doit faire partie intégrante de l’environnement permanent de votre chat au même titre que son arbre à chat, ses griffoirs, sa gamelle, etc… Il s’agit de la rendre banale et quotidienne pour que l’association négative qui s’est installée avec le temps disparaisse. Alors j’entends déjà certain.e.s d’entre vous me dire “Mais, une cage, c’est moche !?”. Certes, ce n’est pas l’objet le plus esthétique du monde mais vous pouvez très bien la customiser avec un tissu ou un carton pour la recouvrir et qu’elle fasse “moins tâche” dans votre intérieur. Si votre chat à une pièce dédiée, vous pouvez même l’y placer ! Le bon emplacement, c’est soit au sol, proche d’un radiateur par exemple, ou à côté d’un point d’observation sur l’extérieur. Vous pouvez également la mettre au niveau d’une cachette de votre chat (dans un meuble accessible ou dans un rangement ouvert) pour qu’elle devienne elle-même une cachette, un refuge où il peut se réfugier pour être à l’écart des sollicitations non désirées.

Rendez la cage attractive pour votre chat : Acheter une cage plus grande pour que votre chat ait de l’espace et s'y sente à l'aise, ça peut aussi être une solution ! N’hésitez pas à mettre à l’intérieur des dodos moelleux. Vous pouvez aussi déposer régulièrement de petites friandises, des jouets et /ou des enrichissements olfactifs qui pousseront votre chat à l’explorer.

Faites appel à un professionnel pour désensibiliser la cage et apprendre à votre chat à y entrer sans contrainte : Vous pouvez vous faire aider par moi-même ou l’un.e de mes collègues. Cela demande un travail certain, de la patience et de la rigueur, mais lorsque cela fonctionne : vous verrez que cela changera votre vie et celle de votre chat !


Je vous ai surtout parlé de la cage de transport jusqu’à maintenant, mais sachez que, dans certaines circonstances, comme la convalescence, la cage peut être employée pour isoler le chat dans un espace restreint limitant ses mouvements et lui permettant de guérir. On appelle cela la cageothérapie. La majorité du temps, cette méthode est utilisée pour faciliter une cicatrisation osseuse. C’est le vétérinaire qui la prescrit après une opération et préconise une durée d’enfermement à respecter scrupuleusement pour la bonne guérison du chat.

Dans ce cas précis, il peut être compliqué de gérer l’enfermement de votre petit félin… Ne pas sauter, courir, explorer, jouer, c’est un peu la croix et la bannière lorsqu’on est un chat ! Et cela peut occasionner du stress… Dans le cadre précis de la cageothérapie, tout compte : la taille de la cage, l’endroit où la positionner dans le foyer, les éléments à y intégrer pour que le chat puisse satisfaire tous ses besoins tout en respectant la prescription d’immobilisation pour faciliter la guérison, la façon dont les membres du foyer vont interagir avec le chat (humains et animaux)...

Autant de points à prendre en considération pour que votre petit félin et vous puissiez vivre cette situation de la façon la plus sereine possible ! En plus des conseils que votre vétérinaire pourra vous donner, n’hésitez surtout pas à faire appel à un Comportementaliste Félin pour être soutenu et guidé tout au long du processus 🙏


J’espère, grâce à ce billet, vous avoir fait changer de perception sur la cage et l’avoir “dédiabolisée” ne serait-ce qu’un peu…

En changeant votre point de vue sur cet objet, vous serez dans de meilleures dispositions pour qu’elle devienne cette fameuse “amie” pour votre chat.


Je vous souhaite une belle journée à tout.e.s, chers humains et félins 😽



55 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page